La Libération - Nos Chers Disparus de l'Espace Mort & Espace Carrel® - R.P. Joseph Carrel (Galilée)® & Marie-France Carrel - Route de Raisse 30 - CH-2855 Glovelier - +41 32 426 43 37 - Boulevard de Pérolles 57 - CH-1700 Fribourg - +41 26 424 24 01 - +41 79 763 28 08 - Fax : +41 26 424 24 03

Alchimie Vivante et PostMortem Actif !
Aller au contenu

Menu principal :

La Libération

Connaissances


Les différentes étapes de la Grande Libération Post-Mortem

La mise en veille des différents corps : vital [cellules, ADN, etc..], astral, émotionnel [forme, sensation-perception, impulsions, conscience corporelle], conception, aurique, mental, atmique pour permettre à l'Âme de suivre la route qui mène au Grand Portail Interdimmensionnel.



Les étapes importantes du cheminement
spirituel dans la Voie Post-mortem

Pour parcourir la voie de la grande libération, le défunt a besoin d'une lampe allumée, d'un guide dans le séjour des morts. Le défunt parcourt un chemin inconnu, et il est heureux pour lui de trouver un être chargée de sa délivrance. Seul sans guide, sans lumière, il ne peut pas parvenir à la porte, car il est livré à lui-même, seul, dans le brouillard de la solitude amère.



Il a besoin qu'on lui apporte les éléments nécessaires à sa croissance spirituelle et lui permettre ainsi d'éviter les pièges du chemin. La relation privilégiée entre le guide et le défunt est considérée comme une graine qui possède toutes les connaissances nécessaires pour faire pousser ses racines, ses branches, ses feuilles et pour pouvoir donner des fruits. Avec la lampe allumée, la graine n'a rien à faire. Pour qu'elle puisse manifester pleinement son potentiel, elle doit être déposée dans une terre fertile et pour pousser dans des conditions agréables.



Le fossoyeur se transforme ainsi en jardinier qui connaît le potentiel réel de la graine du défunt et il dispose de toutes les capacités pour permettre au défunt de devenir un arbre pouvant atteindre sa pleine maturité.



Pour atteindre l'état de sagesse et de connaissance, le défunt doit franchir les étapes qui le conduise à la grande porte de la liberté. Le Seigneur de la Mort, dans son Infinie Miséricorde permet à celui qui est guidé de franchir les étapes qui le conduisent hors du séjour des morts. Pour parvenir au plan de lumière, il doit franchir les étapes qui font parties du processus du Rituel Post-Mortem.
Il doit subir la transformation et la purification de son état. De l'état de dépendance, il doit se diriger, main dans la main avec son guide, vers un état de liberté, de stabilité intérieure. Il franchit son état d'agitation à un état de tranquilité. De l'état de besoin vers un état de plénitude. Il se sépare de l'état de limitation pour se diriger vers l'état de découverte et d'épanouissement.




Les étapes qui font partie de la Grande Libération Post-Mortem
sont divisées de la sorte :



1. L'étape de la force naturelle : elle concerne tout ce qui est en rapport avec la vie naturelle, comme manger, boire, dormir, etc. Ici, le défunt doit comprendre la mesure et conserver l'équilibre, dissocier son rang et ses particularités du rang de la vie animale et végétale, en prenant conscience que les aliments, le sommeil et les plaisirs physiques n'ont plus cours.

2. L'étape de l'âme : le défunt doit rompre tout lien et tout attachement, ressentir un goût pour le recueillement et la solitude, et respecter la Loi avec repentir et sincérité. Par ses efforts, il doit se libérer du monde des imaginations et des illusions.

3. L'étape du coeur : dans cette station, le coeur au sens spirituel est à l'étape de la transformation, de la transmutation et de la révolution, de l'état inférieur à l'état supérieur. Le coeur est le lieu où s'ouvre la porte de l'invisible sur le défunt sincère.

4. L'étape de l'esprit : le coeur, en un sens, est le lieu intermédiaire entre l'âme et l'esprit. Au cours de cette étape, le défunt est lavé des attachements terrestres et sensoriels, et entre dans l'étape de la spiritualité.

5. L'étape du secret : dans cette demeure, le défunt parvient à la connaissance de la vérité, et de quelque côté qu'il regarde, il ne voit que Dieu.

6. L'étape du caché : le défunt ne voit et n'entend rien d'autre que Dieu. Il se voit intégré dans le Vrai : le sujet de la connaissance et l'objet de la connaissance deviennent un, les voiles se lèvent, et la vérité de la vie devient manifeste. Qui connaît le Vrai, connaît ce secret.

7. L'étape du plus caché : il fait se joindre la courbe descendante et la courbe ascendante, le défunt perd même la conscience de son intégration, et parvient à l'escalier de cristal. Il contemple la face de Dieu et se rend compte que la Lumière Infinie fait désormais partie de son devenir, de son quotidien, de sa vie.
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu